Skip to main content

Les différentes normes en 2018 pour les carrelages

Les normes 2018 pour les carrelages

Après avoir fait votre choix, il est important de tenir compte des différentes normes pour les carrelage en 2018, en fonction de leurs lieux de pose, pour éviter tout risque de chute ou un quelconque désagrément. Ces normes sont standardisées pour tous les revêtements de sols et renseignent sur les spécificités des produits. Elles indiquent notamment la résistance des carreaux au passage, à la rayure ou à la glissance.

Les classements UPEC

Les classements UPEC concernent les normes des carrelages intérieurs et les normes des carrelages extérieurs et permettent d’associer les différents formats ou types de carreaux aux locaux. Chaque lettre (U, P, E et C) est associée à un chiffre (0, 1, 2, 3 ou 4) pour catégoriser les carreaux et les locaux, sachant que plus le chiffre est élevé, plus la résistance est meilleure.

  • U (pour usure) est la résistance à l’usure, à la marche et à la rayure : classée de 1 à 4
  • P (pour poinçonnement) est la résistance mécanique à l’impact (chutes d’objets), à la flexion (casse), aux chaises à roulettes, aux chaussures, aux meubles etc. : classée de 1 à 4
  • E (pour entretien et humidité) est le comportement du matériau face à l’eau (stagnante ou pas) : classé de 0 à 4
  • C (pour agents chimiques) est la résistance aux produits chimiques et aux taches : classée de 0 à 4

La norme PEI, résistance au passage

Semblable aux classements UPEC, elle ne concerne cependant que les carreaux en grès émaillé. Il s’agit alors d’un test à l’usure et à l’abrasion de l’émail.
Les locaux sont classés PEI de 1 à 5 selon leur fréquentation (de la salle de bains individuelle jusqu’au magasin tout public) et on y associe ainsi le bon carrelage qui bénéficie du classement PEI adapté.

  • PEI I est pour les pièces à passage faible, parcourues pieds nus (exemple : salle de bains) ou pour un usage mural
  • PEI II est pour les pièces à passage modéré, à faible abrasion (exemple : chambre sans accès vers l’extérieur)
  • PEI III est pour les pièces à passage fréquent, avec une abrasion moyenne (exemples : entrée, couloir ou salon/séjour sans accès vers l’extérieur)
  • PEI IV est pour les pièces à passage important, avec un trafic considérable dans une maison individuelle (exemples : salon/séjour ou cuisine)
  • PEI V est pour les pièces à passage intense et adapté aux lieux publics (exemples : locaux professionnels, restaurants ou boutiques)

La résistance à la glissance

Elle concerne aussi bien les normes des carrelages intérieurs que les normes des carrelages extérieurs. Elle comprend 2 types de tests pour évaluer et classer le carrelage :

  • les normes A/B/C qui concernent la résistance à la glissance en zone humide, pieds nus et qui sont très importantes pour les pièces d’eau.
    – A est une adhérence moyenne (exemples : salle de bains et toilettes)
    – B est une adhérence élevée (exemples : bac à douche, bord de piscine)
    – C est une adhérence forte (exemple : bord de bassin incliné)
  • la norme R qui est la résistance à la glissance, pieds chaussés, et qui est importante pour la présence de carrelage sur les sols extérieurs. Spécifiée par la lettre R qui est associée aux numéros de 9 à 13, le classement augmente avec les effets de structures sur les carreaux.
    – R9 est d’une adhérence normale et convient pour les bureaux, couloirs, escaliers et terrasses sous abri
    – R10 est d’une adhérence moyenne et convient pour les garages, parkings, buanderies, toilettes et toutes les terrasses
    – R11 est d’une adhérence élevée et convient pour les chambres froides et les blanchisseries
    – R12 est d’une adhérence forte et convient pour les lieux de réception et de stockage industriel
    – R13 est d’une adhérence très forte et convient pour les cuisines industrielles, les conserveries ou les bords de piscine

Dans les deux cas, plus les indices sont importants, plus la surface du carrelage résiste à la glissance.

L’échelle de MOHS, résistance à la rayure

Elle intéresse les normes des carrelages intérieurs et les normes des carrelages extérieurs et classe les carrelages en fonction de la résistance à la rayure et de la dureté de leurs matériaux. Les carreaux peuvent donc y être associés, même si cette information n’est pas mise en avant.

  • 1 à 4 : le matériau est facilement rayable et a une faible résistance
  • 5 ou 6 : la résistance du matériau à la rayure est correcte
  • 7 ou 8 : la résistance du matériau à la rayure est bonne
  • 9 ou 10 : la résistance du matériau à la rayure est excellente

Maintenant que vous avez choisi le bon carrelage pour la pièce correspondante (en fonction des normes en 2018 pour les carrelages), n’oubliez pas qu’avant d’entreprendre l’installation de votre revêtement de sol, il est important de respecter les consignes de pose et de bien entretenir votre carrelage pour conserver ses propriétés antidérapantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *