Skip to main content

Carrelage mal posé : pas de garantie décennale

carrelage mal posé

Vous avez le projet de faire poser du carrelage dans votre salle de bains ou votre cuisine ? Ou alors, un ancien carrelage commence à présenter des défauts et vous vous demandez si vous pouvez faire jouer la garantie décennale ? Voici tout ce qu’il faut savoir si vos revêtements montrent des signes d’usure et semblent mal posés.

Carrelage et garantie décennale

Carrelage fissuré

Les travaux de pose de carrelage au sol ou de carrelage mural peuvent faire l’objet de diverses inquiétudes. Qu’il s’agisse de carrelage en grès cérame émaillé, en pierre naturelle (granit, ardoise, etc.) ou de carrelage en terre cuite (carreaux de ciment, tomettes, etc.), il est possible de constater des défauts après la pose. Fissures, rayures, joints de carrelage poreux, surface non plane, manque de mortier colle, mauvaises finitions…

Il est donc pertinent de se poser la question de la garantie décennale. Cette dernière couvre les dommages qui peuvent affecter la solidité d’un ouvrage (c’est-à-dire votre maison) pendant 10 ans, lorsque les travaux sont effectués par un professionnel certifié, ici, un maçon ou un artisan carreleur. Cependant, elle ne concerne pas les défauts esthétiques ! Peut-elle donc intervenir pour vos travaux ?

Quels sont les cas où la garantie décennale s’applique ?

C’est généralement la technique de pose et le type de carrelage qui feront la différence :

  • pose scellée : si le carreau est scellé directement sur le dallage en ciment, il est considéré comme indissociable de l’ouvrage principal. La garantie décennale de l’artisan s’applique ;
  • pose collée : qu’il s’agisse de travaux de rénovation ou qui concernent un ouvrage neuf, un carrelage collé (ou clipsé) peut être retiré sans causer de dommages à l’ouvrage principal. La garantie décennale ne s’applique donc pas. Les travaux sont couverts par la responsabilité contractuelle de droit commun.

Cependant, il faut également prendre en compte la destination du carrelage. Par exemple, si un expert a déclaré qu’une surface carrelée était nécessaire au bon fonctionnement d’une entreprise, alors la garantie décennale peut s’appliquer. C’est également vrai s’il participe grandement à l’isolation thermique ou à l’étanchéité de la structure.

Que faire si votre carrelage présente des défauts ?

carrelage mal posé avec des défauts

Que faire si votre nouveau carrelage intérieur ou extérieur présente des défauts ? Commencez par faire appel à un expert qui déterminera la source du problème et vous aiguillera quant à la marche à suivre. Retenez que l’esthétisme ne sera pas un motif suffisant pour faire jouer la garantie décennale. Si l’expert vous annonce que le bâti reste viable malgré les défauts, le mieux reste de vous lancer dans une réparation en faisant appel à des carreleurs de confiance.

En définitive, la garantie décennale ne s’applique que rarement aux carrelages. La meilleure solution pour se retrouver avec un revêtement de sol ou de mur de qualité, c’est de faire appel à un professionnel reconnu. Sur le long terme, le prix du carrelage ne sera que plus faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.