Skip to main content

Quel matériau choisir pour son carrelage ?

Carrelage terrasse Pierra Abbaye

Le choix d’un carrelage n’est jamais facile. Quand on entame un nouveau projet d’habitation ou de rénovation, le carrelage est là pour rester au minimum quelques années. D’ailleurs il est très fastidieux de le changer à nouveau. C’est pourquoi il faut impérativement dresser une liste de « pours » et « contres » pour définir au plus clair votre projet de carrelage. Nous vous présentons donc les différentes matières et les différents critères qui éclaireront vos choix et décisions.

Les  différentes matières de carrelage

Les carrelages en céramique

La famille des carrelages en céramique regroupe :

  • les carreaux  en grès cérame & étiré
  • les carreaux  de faïence
  • les carreaux  en terre cuite
  • les traditionnelles tomettes

Ils ont tous en commun leur procédé de fabrication : différents types de terre durcis à la cuisson. Cependant, certains sont beaucoup plus anciens que d’autres : le carrelage en terre cuite était déjà employé du temps des égyptiens. La tomette, quand à elle, est représentative des maisons traditionnelles du bassin méditerranéen occidental (France, Espagne, Maroc, etc). On peut d’ailleurs encore trouver des tommettes fabriquées artisanalement.

D’autres types de carrelage plus récents, comme le grès cérame, sont constitués d’un alliage de terre et d’autres matières minérales. Ils sont réputés pour leur similarité esthétique avec la pierre ou le marbre.

Les critères de sélection :

Durabilité

Les carreaux en grès cérame, en terre cuite ou en tomette sont des champions de résistance et de robustesse. Ils sont même souvent utilisés en extérieur. Par contre, si elle résiste bien à l’usure, la faïence est assez fragile et peu résistante aux chocs et aux poids

Prix

Le prix des carreaux en céramique est extrêmement variable en fonction de la taille et de la qualité des carreaux.

Style

Le grès cérame est très moderne, avec des tons sombres et permet d’avoir un carrelage imitation bois ou métal. La terre cuite et les tomettes conviendront parfaitement aux amoureux du traditionnel et de la déco méditerranéenne. La faïence quand à elle existe en une variété de tailles et de couleurs impressionnante (de la mosaïque aux grand carreaux de 40 centimètres).

Entretien

Attention à la porosité ! Et donc aux éventuelles tâches et infiltration pour la terre cuite, les tomettes et la faïence. Les traitements hydrofuges sont généralement incontournables. La faïence quand est elle est très facilement nettoyable à l’eau savonneuse.

les carrelages en pierre

Les carrelages minéraux sont un peu les plus « nobles » des carrelages. Issus des matières naturelles et anciennes, ce sont également les plus onéreux et ceux qui demandent le plus d’entretien. Mais leur rendu esthétique est d’une finesse sans pareil. Les différents minéraux utilisés  pour fabriquer des carreaux de carrelage de sol sont :

  • La pierre blanche (calcaire)
  • Le travertin
  • L’ardoise
  • Le granit
  • Le marbre

Cependant, vu leur caractère naturel, un grand nombre de ces matériaux doivent être traités contre l’eau et les tâches.

Les critères de sélection :

Durabilité

Quasiment tous les carrelages en pierre sont très robustes. Seuls les carreaux en calcaire sont un peu plus fragiles de par leur nature plus tendre. D’ailleurs si le granit est souvent employé à un grand nombre de métaphores sur la dureté et la durabilité, ce n’est pas pour rien.

Prix

Comme énoncé plus haut, le carrelage minéral se révèle cher à l’achat. Le moins cher d’entre eux reste le travertin, c’est d’ailleurs l’un des plus communs.

Style

Racés, raffinés, naturels … Les adjectifs pour qualifier ce type de carrelage ne manquent pas. Et malgré les aprioris, les différents types de carrelages minéraux sont disponibles dans de grandes variations de couleurs et de teintes.

Entretien

Ces carrelages en pierre sont tous très poreux. Il est donc impératif de les traiter afin qu’ils ne s’abîment si hydratés ou tachés.

Les carrelage en ciment

Contrairement aux carreaux de céramique, les carreaux de ciment ne sont pas cuits mais simplement pressés. Ils sont ensuite séchés, selon un temps variable dont dépendra leur densité et solidité.

Vous les avez certainement déjà aperçu dans la maison de vos grand-parents. Ces carreaux à l’apparence très variée sont réputés pour leur solidité et durabilité. Et comme dans beaucoup de cas, ces qualités ont un prix. Pour les carreaux de ciments il est d’ailleurs assez élevé.

Les critères de sélection :

Durabilité

Si ils sont toujours visibles et intacts dans des maisons du début ou milieu du XXe siècle, c’est donc une preuve de leur robustesse !

Prix

Le carrelage en ciment se révèle très cher. Il est donc parfait pour investir dans la durée

Style

Souvent décrié comme vieillot et désuet, le carrelage en ciment bénéficie en contrepartie d’une vaste palettes de couleurs et de motifs.

Entretien

Un peu d’eau de savon noir : voici la recette miracle pour un carrelage à carreaux de ciment propre et luisant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *