Skip to main content

Bien choisir son carrelage de garage

Carrelage blanc et gris dans grand garage fermé

On se demande souvent comment choisir son carrelage de garage ? Est-ce possible d’en installer dans un garage à voiture ? La réponse est oui ! Ce revêtement de sol s’intègre partout et sera parfait pour le garage quel que soit son usage.

Attention, toutefois quelques critères sont à prendre en compte pour installer efficacement du carrelage sur le sol du garage.

Les avantages du carrelage dans le garage

Carrelage gris ciment dans un garage ouvert

Le carrelage est un revêtement de sol solide et capable de résister à des charges lourdes. Le garage est une pièce de stockage dans laquelle on a l’habitude de parquer la voiture : le revêtement doit pouvoir supporter son poids. Le carrelage est également une surface simple à nettoyer, idéale pour cette pièce salissante, et résiste aux éclaboussures, aux tâches, aux chocs et à l’usure. Il a également la capacité d’avoir une puissante résistance à la corrosion et à l’humidité. Il peut faire office de carrelage extérieur si vous avez un garage ouvert sur le jardin.

Vous pouvez aussi utiliser le carrelage dans le garage comme un revêtement de sol ou un revêtement mural décoratif. Il existe une grande quantité de couleurs et de motifs : on trouve aussi des carreaux imitant des matériaux tels que le bois et le béton. Solidité, robustesse, étanchéité et esthétisme, voilà les quatre avantages qui vous donneront envie d’opter pour un garage carrelé.

Quel type de carrelage choisir ?

Sol carrelé blanc dans un garage

Carrelage pour garage utilisé comme une pièce en plus :

Certains foyers utilisent le garage comme un lieu de vie tel que la chambre ou le bureau. D’autres choisissent d’en faire une pièce utile comme une buanderie ou un atelier. Dans ces deux cas, il suffit d’acheter un carrelage classique et décoratif. Il est conseillé de choisir une surface antidérapante, car si vous faites tomber des produits d’entretien ou des substances huileuses, le sol sera moins dangereux. Pour ce type de garage, vous pouvez utiliser du granit, il n’est sensible ni à l’humidité ni aux tâches.

Dans le cas d’un garage accueillant un véhicule :

Le garage nécessite un revêtement de sol solide capable de supporter la charge du véhicule. Les carreaux de ciment sont idéaux pour cette utilisation : ils sont capables de supporter beaucoup de poids. Le carreau de ciment se nettoie facilement et il résiste aux chutes d’objets et aux rayures.

Le carrelage pour le garage d’un bricoleur ou d’un professionnel :

Parfois, le garage est utilisé comme un espace de travail. Les garagistes, les ébénistes ou encore les ouvriers du bâtiment par exemple, l’utilisent pour travailler au quotidien. Le grès cérame sera le matériau à choisir si vous êtes dans ce cas. Il s’agit d’une matière pleine masse. Comprenez par là qu’il est extrêmement résistant. Ce revêtement de sol est fabriqué à partir d’argile, de silice, de kaolin et de feldspath. Il est capable de résister aux produits d’entretien et aux produits chimiques, même corrosifs. Le carrelage en grès cérame n’est pas sensible aux chocs et il résiste à l’humidité. Il protège le sol du garage et renforce son isolation. Vous pouvez travailler en toute sécurité.

Les normes relatives au carrelage :

Comme pour tous les matériaux utilisés dans le cadre de la construction ou l’aménagement d’une maison, le carrelage est testé et doit respecter certaines normes. Les normes du bâtiment sont mises en place par Afnor au niveau national et par l’Organisme international des normalisations au niveau mondial. Elles garantissent la solidité du carrelage. Vous devez vous renseigner avant de poser du carrelage dans le garage pour réussir à composer un revêtement solide et durable.
Dans ce cas précis, vous devez contrôler les normes suivantes :

  • UPEC (Usure, Poinçonnement, Eau et Chimie) : elle indique le niveau de qualité du carrelage. Le U indique l’usure au piétinement, le P la résistance à la chute d’objets, le E évoque la résistance à l’eau et le C analyse la tenue face aux tâches et aux agents chimiques. Le niveau est évalué sur une échelle de 1 à 4. Plus la note est élevée plus le revêtement est robuste ;
  • PE : cette norme classe les carreaux de carrelage en cinq groupes. Le classement dépend de leur résistance à l’abrasion. La classification se fait à l’aide d’une indication chiffrée comme par exemple PE1 ou encore PE4. Évidemment, l’ordre va du plus solide au plus fragile ;
  • La norme MOHS : elle classifie le carrelage en fonction de son comportement face aux rayures. Il s’agit d’une indication croissante allant jusqu’à 11 ;
  • ABC : ce lettrage indique l’adhérence du carrelage. A signifie qu’il s’agit d’une adhérence moyenne, B d’une adhérence élevée et C d’une adhérence très élevée.

Quels matériaux et couleurs choisir pour un carrelage de garage ?

Carreaux de carrelage beige dans un garage vide

Il existe différentes sortes de carrelage. Cependant, seuls quelques matériaux sont capables de supporter le quotidien de cette pièce. Il est préférable de choisir des carreaux en ciment, en granit ou en grès cérame. Ils peuvent atteindre une épaisseur de 10 à 12 millimètres.

Il faut également penser à choisir un joint solide et étanche. Côté couleur, on favorise des carreaux unis, peu salissants et aux teintes sombres comme le gris ou le noir. Après, si vous souhaitez laisser libre court à votre imagination, vous pouvez composer un carrelage très décoratif ou à motifs.

Installer du carrelage dans le garage n’est pas une mauvaise idée. Au contraire, il s’agit d’un revêtement capable de supporter le quotidien de cette pièce. En prenant soin de choisir des carreaux solides et facile à nettoyer, vous bénéficierez d’un garage où il fait bon vivre, travailler ou stocker. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre futur carrelage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *