Skip to main content

Les différentes finitions du carrelage

Le carrelage et ses différentes finitions

Le carrelage contribue à habiller une pièce et lui donne tout son cachet. Après avoir parlé du carrelage scandinave, aujourd’hui on s’intéresse aux différents types de finitions du carrelage pour vous aider à faire votre choix !

Le jeu des matières

Selon vos attentes et la salle destinée à accueillir votre carrelage, le choix de la matière est crucial.

  • La céramique, déclinable en plusieurs finitions, est un matériau facile à adapter à vos envies. Le carrelage en pierre naturelle travaillée (granit, ardoise, marbre…) est durable et résistant. Les carreaux en terre ou en argile cuit demandent de l’entretien. Cependant, les carreaux de ciment sont faciles à travailler pour réaliser des moulures. Le grès est une matière particulièrement adaptable et peut être posé partout.
  • La pâte rouge est en revanche bien moins solide que le grès. Il est recommandé de ne pas le poser dans des salles connaissant un fort passage ni dans des endroits où les écarts de températures peuvent être importants.
  • La pâte blanche, quant à elle, présente des caractéristiques similaires à la pâte rouge, mais elle est presque toujours utilisée pour des faïences murales ce qui en fait un produit haut-de-gamme.

Vieilli, émaillé, poli ?

Ces matières peuvent avoir des rendus très différents. La céramique peut avoir un rendu naturel (mat), un rendu lappato (avec une fine couche de vernis), ou encore être poli ou semi-poli (un carrelage très brillant et lisse). Le marbre peut être adouci, poli, vieilli ou laissé brut.

Le grès peut être émaillé mais la résistance du grès cérame émaillé est plus grande. L’émail permet d’apporter des nuances et de la brillance. Le grès cérame pleine masse est le plus résistant, il convient pour des lieux de fort passage comme les garages. Il supporte bien les écarts de température et le gel. La surface étant identique au reste du carreau, les impacts y seront moins visibles. Le fini est plutôt mat ou poli.

Le carrelage émaillé a une plus large gamme de couleurs. Une couleur claire laisse moins voir les traces d’usure. Si vous souhaitez du foncé, il mieux vaut choisir un grès cérame émaillé ou pleine masse.

Une découpe tout en finesse

Sachez qu’il ne faut pas négliger la coupe de vos carreaux. En effet, de la qualité du découpage va dépendre l’épaisseur des joints et donc l’aspect de votre carrelage une fois posé.

On compte trois sortes de découpes. Tout d’abord, le carrelage non rectifié est arrondi aux extrémités, il faudra donc prévoir des jointures plus importantes pour pallier les irrégularités (joints entre 3 et 4 mm).

Il existe ensuite du carrelage dit rectifié. C’est la finition la plus propre et la plus esthétique, ce qui en fait donc un carrelage de qualité. Les bords sont rigoureusement découpés pour être les plus lisses possible. Par conséquent, il n’y a pas besoin de jointures importantes à la pose. Des joints entre 1,5 et 2,5 mm suffisent.

Enfin, la carrelage calibré est pourvu de bords droits et constitue une alternative acceptable au rectifié.

Nous sommes curieux de savoir ce qui vous a le plus plu, n’hésitez pas à partager vos coups de cœur en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *